Vous êtes ici :

Inondations au Pakistan 2013

Le Pakistan est très exposé aux catastrophes naturelles. Presque chaque année, de fortes pluies de mousson provoquent l’éclatement des bancs du fleuve Indus ; ce qui entraîne de graves inondations.

Pour les personnes qui vivent dans la région, l'inondation ne signifie pas seulement la perte de leurs maisons, elle détruit également les processus de développement à long terme ainsi que leurs moyens de subsistance. Nombreux sont ceux dans les zones rurales, qui ont perdu leurs récoltes et le bétail suite aux inondations à plusieurs reprises. Pratiquement aucun des dommages n’est assuré et des mesures globales de réduction des risques de catastrophe ne sont pas en place. Les personnes affectées fuient vers les régions plus élevées, où ils séjournent dans des abris de fortune, et sont souvent sans accès à l'eau potable, la nourriture, les soins de santé ou des installations sanitaires adéquates. Les femmes et les enfants sont les plus touchés par ces conditions difficiles, leurs états de santé se détériorent souvent rapidement en conséquence.

En 2010, le Pakistan a vu la pire inondation depuis plus de 80 ans. Un cinquième du pays a été sous l'eau pendant plusieurs semaines, plus de 1700 personnes ont perdu la vie et plus de 1,5 million de maisons ont été détruites. L'inondation a été provoquée par des jours de pluies de mousson exceptionnellement abondantes qui ont amené le fleuve Indus et ces embranchements à gonfler à des niveaux sans précédent dans un court espace de temps. Chaque année depuis, de grandes parties du pays, et en particulier la province du Sindh, ont été touchés par de fortes pluies avec des inondations prolongées. Les gens ont à peine le temps de se remettre des conséquences négatives de la dernière épreuve, et à reconstruire leurs moyens de subsistance, avant qu'ils ne soient obligés une fois de plus à fuir leurs villages.

En 2010, action medeor a réagi rapidement aux inondations en envoyant 50 tonnes de médicaments d'une valeur de 2,34 millions d'euros au Pakistan. En partenariat avec les organisations d'aide locales, des projets ont été lancés pour fournir des soins médicaux, des campagnes de vaccination ont été déployées, et des séances de formation sont tenues. En conséquence, plus de 21.000 personnes ont pu recevoir des soins médicaux dans les premiers mois après la catastrophe. En 2011 et 2013, action medeor a une fois de plus soutenu divers projets et a été en mesure de traiter environ 40.000 personnes et distribuer une aide vitale à plus de 6500 familles.

La forte tendance des inondations récurrentes dans le pays met en évidence la nécessité de développer des stratégies d'approvisionnement à long terme. Depuis 2012, action medeor a donc augmenté son engagement conjointe dans des projets de réduction des risques des catastrophes avec des organisations partenaires locales. Dans le but de minimiser les pertes et dommages potentiels, les résidents sont impliqués dans l'élaboration des stratégies et des précautions qui les laisseront mieux préparer pour identifier et traiter de futures inondations.


Ce site utilise des cookies pour améliorer la fonctionnalité. More information
d'accord
Newsletter bestellen

La newsletter d'action medeor

Recevez régulièrement des informations actuelles sur nos produits, nos offres et nos projets!


J'accepte les dispositions relatives à la protection des données.

Afin de confirmer votre inscription, veuillez cliquer sur le lien que vous recevrez par email.