Vous êtes ici :

Sécurité alimentaire

© action medeor

Le droit de l'homme pour l'alimentation est bafouée partout dans le monde dans des milliards de cas. Les conséquences qui en découlent sur le développement et la santé des enfants en particulier sont désastreuses.

Au cours des dernières années, la lutte contre la faim a de plus en plus pris de l'importance dans l'agenda politique. Le 1er avril 2016, les Nations Unies ont annoncé la Décennie de l'action en matière de nutrition. D'ici 2030, la faim sera éradiquée dans le monde entier.

La situation actuelle raconte une autre histoire: environ 800 millions de personnes ont faim, deux milliards sont sous-alimentés. Beaucoup d'entre eux souffrent de malnutrition non détectée en raison de l'apport insuffisant de vitamines et de micronutriments. Cette «faim cachée» se rencontre souvent chez les femmes, les enfants de moins de cinq ans et les paysans.

Si un enfant à naître souffre de malnutrition avant sa naissance, les inconvénients sur sa santé physique et mentale peuvent difficilement être compensés au cours des années ultérieures. La faim et la malnutrition sont des conséquences directes d'un régime qualitatif et quantitativement insuffisant. Dans de nombreux cas, la nourriture n'est pas disponible toute l'année, en particulier dans les régions touchées par des catastrophes naturelles ou dans des situations de guerre. D'autres raisons pour lesquelles les gens ne peuvent pas manger suffisamment et de manière polyvalente sont un accès restreint aux marchés ou des personnes qui souffrent d'infections récurrentes. Cependant, en premier lieu, la faim est une conséquence directe de la pauvreté et des inégalités sociales.

En alliance avec les organisations partenaires locales, action medeor travaille pour lutter contre les causes complexes de la faim aussi largement que possible. Fournir des aliments à forte teneur calorique dans les situations d'urgence, enseigner aux gens à mettre en place des jardins potagers, des programmes alimentaires spéciaux dans les cliniques mère-enfant, ainsi que fournir des semences et du bétail aux agriculteurs en combinaison avec des programmes de formation sont différents éléments d'une stratégie complexe pour renforcer la capacité de la population à pouvoir combattre les crises et leur permettre de garantir leur approvisionnement à long terme par elles-mêmes.

Ce site utilise des cookies pour améliorer la fonctionnalité.
More information